Contributeurs

Arne Quinze Contributor

Arne Quinze

L’artiste belge Arne Quinze imagine d’immenses constructions en bois, réalisées comme autant de ponts qui relieraient les Hommes.

Il débute sa carrière dans les années 80 par le graffiti, et réalise pour Burning Man 2006 la construction Uchronia. Cette vaste arche-cathédrale de 30 mètres de haut sur 60 mètres de large, assemblée au moyen de planches de bois, et qui disparait dans un brasier à la fin du festival, le rend célèbre mondialement.

Pour Arne Quinze, le bois est un matériau chaleureux, et les villes des musées à ciel ouvert, qu’il utilise au mieux afin de provoquer des réactions et des interactions sociales. 

Avec leurs planches peintes en rouge feu, rue de Louvain à Bruxelles, Cityspace et The Sequence imposeront également leur présence de 2008 à 2013.

En 2009, Martine & Armand Hadida lui confie la réalisation de l'espace Leclaireur Sévigné.

Violette Stehli

Violette Stehli

Violette Stehli est une réalisatrice française de films en stop-motion. Elle a étudié l’art vidéo et le cinéma expérimental à l’Université de Sydney avant de lancer sa propre marque de bijoux en 2010.

En 2011, elle a été sélectionnée pour « Hatched », une exposition collective tenue au Perth Institute of Contemporary Art, mettant à l’honneur les jeunes artistes les plus prometteurs provenant d’écoles d’art australiennes. 

Julien Boudet

Julien Boudet (Bleu Mode)

Le photographe français Julien Boudet commence à documenter le monde de la mode en 2013, et collabore depuis avec certains des noms les plus influents de l’industrie : Hightsnobiety, Hypebeast, GQ Japan, Vogue Italia, Dior, Thom Browne... 

Né dans le sud de la France à Sète, il grandit au bord de la Mer Méditerranée, sous le ciel bleu du Sud de la France. Ce même bleu devenu rapidement un élément fondateur de son ADN créatif. 

Sous le nom de Bleu Mode, il capture ainsi tant les lignes graphiques d’une architecture urbaine, que des instants de mode pris dans la rue ou sur les podiums, en plus de séries éditoriales pour différents médias.  

Francois Alu

François Alu

François Alu découvre la danse, et par là-même sa passion, en voyant Patrick Dupont derrière l’écran de la télévision familiale. Comme une évidence. Il a 9 ans. Il n’hésite pas une seconde. 

« Ça sautait partout, ça tournait, ça ressemblait à de la gym. Je ne voyais pas ça comme de la danse classique. »

Aujourd’hui âgé de 22 ans, le premier danseur de l’Opéra cultive la précision, le travail et la rigueur, notions-clé dans sa vie, et vit pour son art. Qu’il s'agisse des planches de l’Opéra, qu’il intègre en 2004, d’une impro de hip-hop à même le bitume, voire de la rencontre des deux genres dans un seul et même élan, la danse l’habite sous toutes ses formes. 

Sous les projecteurs, François Alu fascine le public et inspire les chorégraphes. Sa danse athlétique vibre d'imagination, sa détente étonnante et son interprétation charismatique en font un acteur incontournable dans sa discipline, depuis plusieurs années. 

Pour Leclaireur, François s’envole sous l’objectif de Julien Benhamou.  

Jean Daniel Lorieux Contributor

Jean-Daniel Lorieux

Après avoir été reporter de guerre en Algérie, Jean-Daniel Lorieux entre au Studio Harcourt. Il collabore avec Vogue, L’Officiel et réalise les campagnes publicitaires des plus grandes griffes (Dior, Céline, Elie Saab, Azzaro…) et shoote les plus grandes tops, dont Stéphanie Seymour, Karen Mulder, Claudia Schiffer, Eva Herzigova, Milla Jovovich…

Jean-Daniel Lorieux sillonne le monde à la poursuite du soleil, marquant son style par un graphisme affirmé, grâce à des clichés aux couleurs très contrastées, laissant exprimer la beauté des hommes et des femmes qui posent pour lui.

Homme d’élégance, photographe glamour, il est initié à la peinture par Andy Warhol à New-York, avant de s’affirmer par la suite, avec la photo, comme le portraitiste pop art des plus grandes personnalités. 

En 2016, il collabore avec Leclaireur sur une série de cinq photos exclusives

Leclaireur Contributor Simon Ghraichy

Simon Ghraichy

Né au Liban d’une mère mexicaine et d’un père libanais, Simon Ghraichy grandit dans un monde musical, multiculturel et sans frontière. Il frappe ses premières notes à 4 ans sur le piano familial, avant de prendre des leçons, transformant ainsi la passion en mode de vie. Il donne son premier concert à 12 ans. La musique s’impose très vite comme le seul chemin de vie envisageable pour le jeune homme. 

On trouve notamment parmi ses inspirations l’excentrique pianiste Vladimir Horowitz. 

Simon Ghraichy dévoile son premier album Heritages début 2017, l’occasion rêvée pour Leclaireur de le rencontrer pour une interview et une série photo.