xiaoli-ss18-article-header

XIAO LI Je ne suis pas un robot

Encensée par Azzedine Alaïa, Xiao Li est connue pour ses pièces tricotées aux volumes extravagants, assumés façon bubble-gum, et son utilisation des couleurs pastels, tout en douceur. Pour le printemps-été 2018, la créatrice chinoise nous offre au contraire une collection qui rime avec passion, un vestiaire aérien, poétique, aux contours graphiques, destinés à mettre en valeur le féminin.

xiaoli-ss18-article-01
xiaoli-ss18-article-02 xiaoli-ss18-article-03

Xiao Li ose aller à rebours de la tendance aux « logos everywhere », proposant une collection de pièces minimalistes, déclinées en un color block de rouge, un rouge intense, celui de la fougue amoureuse, des émotions fortes.

xiaoli-ss18-article-07

Les robes trapèze affichent des lignes simples, fluides et délicates, une taille resserrée, accentuée, magnifiée par des épaules (parfois très) bouffantes ou des noeuds. Xiao Li joue avec la transparence de matières telles que l’organza, avec le mesh, révélant le corps avec pudeur et subtilité. Inspirée par le tailoring, elle fait un trompe-l’oeil d'une robe bustier, comme une veste croisée, y ajoutant des boutons et une ceinture rappelant le trench-coat.

xiaoli-ss18-article-04 xiaoli-ss18-article-05

Depuis 2012, Xiao Li a attiré l’attention sur son travail grâce à des créations structurées réalisées en tricot, transformant le textile en y injectant du silicone, technique proche de celle utilisée dans la production de vêtements sportswear en néoprène.

xiaoli-ss18-article-06

Jouez avec les volumes éthérés de Xiao Li chez Leclaireur Boissy d’Anglas.