undercover-fw17-article-header

UNDERCOVER Les Mondes Fantastiques

Depuis le début des années 90, Jun Takahashi crée des collections à fort pouvoir narratif, nourries par un sens inné de la théâtralité sur lequel souffle un vent de rébellion. Cette saison, il fait porter Undercover entre utopie, côté femme, et dystopie côté homme.

undercover-fw17-article-1

Avec la collection Femme « But Beautiful III Utopie », c’est un monde de belles créatures que nous offre Takahashi, un monde inspiré par la nature, entre beauté et féérie, un monde où la différence est célébrée. Qu’importe le statut : aristocrates, jeunes rebelles, monarques, militaires… La douceur des tons pastels s’adosse à des effets plus punk, une des influences majeures de Jun Takahashi. Rappelons qu’il a été le frontman d’un groupe de reprises appelé The Tokyo Sex Pistols. Tout est dit.

undercover-fw17-article-2 undercover-fw17-article-3
undercover-fw17-article-4

Les sweaters aux manches longues, comme mangées par les mites, sont parfois tellement oversize qu’ils se transforment en robes, comme des réinterprétations fantastiques d’Alice au Pays des Merveilles. Les bombers osent le col fraise, l’imprimé abeille ouvrière dans le dos. Les robes se transforment en ruches. Les revers des manteaux d’inspiration militaire ploient comme des feuilles sous la rosée.

undercover-fw17-article-5

Chez l’homme, on découvre une « Brain Washed Generation », apathique, protégée sous de multiples couches de vêtements aux tons sombres qui font écho aux dark sides de nos métropoles. Doudounes et cardigans oversize sont pensés en association les uns avec les autres, pour un total look street style, imaginé avec le savoir-faire que cultive Undercover depuis toujours.

undercover-fw17-article-6
undercover-fw17-article-7 undercover-fw17-article-8

« MEDIA IS GOD » annoncent les sweaters à manches longues, coupés court à la taille, comme pour la collection Femme. L’attitude est loose et triomphante, signe que Jun Takahashi s’amuse de tout, et de tout ça, avec son chapeau à cornes de diable qui souligne les dangers d’un esprit mécanique, dénué de toute émotion, de toute humanité.

undercover-fw17-article-9

Découvrez les mondes fantastiques d’Undercover chez Leclaireur Sévigné.