Haider Ackermann article header

HAIDER ACKERMANN Voyage en Terres Inconnues

Dans nos rêves les plus fous, l’Automne-Hiver 2016 de Haider Ackermann est une invitation à s’affirmer, un appel à s’immiscer dans les alcôves des salons parfumés de Shanghaï, Marrakech, ou Buenos Aires, ou une injonction irresistible à rejoindre un cartel imaginaire, à la tête duquel un triumvirat de fer et de velours officierait, composé de Kurozawa, d’Ennio Morricone et de Tarantino.

L’esthétique Haider Ackermann se nourrit de voyages, de mystères, et de la culture protéiforme, affinée aux quatre coins du globe, qui a marqué le créateur durant son enfance. Fils de cartographe, grand admirateur de Yves Saint Laurent, le créateur français ose un savant mélange de couleurs, de matières aussi, et nous entraîne ici, plus loin et là-bas, vers des lieux inconnus.

Haider Ackermann article 01 Haider Ackermann article 02

La soie se frotte au velours, le cuir au satin. Le kaki d’une chemise s’associe à l’orange, au fuchsia, aux motifs reptiliens, et trouve son prolongement dans le violet velouté d’une bottine. Les silhouettes Homme et Femme partagent une même élégance naturelle, longiligne, presque désinvolte et, paradoxalement, très sophistiquée.

Haider Ackermann article 03

Le couple bohémien de Ackermann affiche une sensualité animale… et intellectuelle. Il s’orientalise avec une veste à col mao, s’approprie la soie et ose le pantalon en cuir, provoquant encore et toujours une étincelle dans le regard, à nulle autre pareille. Chez elle, la sensualité passe par l’allure androgyne et par un cou, pont entre le corps et l’esprit, mis à nu. La veste saharienne bouscule un pantalon de velours dandy-romantique. Elle est prête pour l’aventure.

Haider Ackermann article 04

Dans ce déluge de sensations électriques, Haider Ackermann mélange les influences et pousse la porte, les portes d’un monde, d’autres mondes, « entre les mondes », où tout est affaire d’attitude.


Haider Ackermann article 05 Haider Ackermann article 06

Retrouvez la collection Haider Ackermann Automne/Hiver 2016 chez Leclaireur Sévigné.