fornasetti-dongiovanni-article-header

FORNASETTI Don Giovanni sur un plateau

Le 29 octobre 1787 a lieu à Prague la première représentation de l’opéra Don Giovanni, écrit par Wolfgang Amadeus Mozart dans les dernières années de sa vie. 229 ans après, Barnaba Fornasetti imagine la scénographie complète d’une des plus belles oeuvres du musicien allemand, que la maison décline en une série d’objets reprenant le thème de ce dramma giocoso – drame joyeux en deux actes. 

fornasetti-dongiovanni-article-01 fornasetti-dongiovanni-article-02

Présenté pour la première fois lors de la Triennale de Milan le 1er décembre 2016, le Don Giovanni dirigé par Davide Montagna, reprend le thème du séducteur libertin. Aidé par son fidèle valet Leporello, Don Giovanni charme et conquiert le coeur de jeunes femmes avant de les abandonner. La scénographie imaginée par le fils de Piero Fornasetti s’inspire des archives de la maison, des visages de femmes aux multiples identités, de jeux de cartes, symboles de lumière et d’inattendu, créant un monde visuel surréaliste sublimant l’histoire mise en musique par Mozart. 


fornasetti-dongiovanni-article-04
fornasetti-dongiovanni-article-03
fornasetti-dongiovanni-article-05

Fornasetti fait résonner les mélodies de Don Giovanni de la scène aux salons, avec une collection comprenant des plateaux, un cendrier reprenant les lignes du programme de l’opéra, un service à thé et un sucrier aux illustrations représentant les loges de spectateurs surplombant la scène, des assiettes sur lesquelles planent l’ombre de Don Giovanni, et des bougies parfumées « Rose patchouli », toutes de rouge vêtues, un rouge vif et profond, celui de la passion, signature de la maison Fornasetti


fornasetti-article-07
fornasetti-dongiovanni-article-08
fornasetti-dongiovanni-article-06

La meilleure façon de résister à la tentation de la maison Fornasetti c’est d’y céder, chez Leclaireur Boissy d’Anglas.

Photos d'Alexandre Gaudin