aalto-article-header

AALTO Paradise Lost


La Terre, un paradis perdu ? Tuomas Merikovski, créateur de la marque finlandaise, affiche quant à lui un réel optimisme, et nous offre une vision du futur emplie d’espoir. Sa collection a été pensée pour les voyageurs en devenir, les explorateurs du futur et les femmes qui marchent avec confiance vers leur propre horizon.


aalto-article-01 aalto-article-02


Les silhouettes élancées comme des buildings, hybrides, glissent entre l’épure de Bienvenue à Gattaca, et la dé-structure, inspirée par le monde dystopique de Blade Runner. Deux films de science-fiction, donc, deux films ayant inspiré la collection. 


aalto-article-feature


Aalto déconstruit les blazers et les coupe haut, au niveau de la poitrine, pour les associer avec une jupe dont la construction, et le motif à rayures, en suggèrent le prolongement. D’un côté, le sérieux d’un costume office. De l’autre, l’énergie brute, toute en punk attitude, des fourrures en gilet ou utilisées comme empiècements. À mi-chemin, les chemises et les petites laines adoptent le vert émeraude, symbole de jeunesse, d’amour, clin d’oeil à la nature évident, prolongées par des sweaters pensés dans le même ton. La plupart des pièces sont créées à partir de matières et de cotons recyclés, leitmotiv renforcé par des imprimés fantastiques, réalisés par Sami Saramäki, représentant une société matriarcale en harmonie avec leur environnement.


aalto-article-03


Aalto propose ainsi une collection sophistiquée, anticonformiste, soulignée par les lignes courbes, ou la taille haute qu’adoptent les doudounes, pensées comme des uniformes à revêtir pour explorer de nouveaux mondes et de nouveaux paradis.


aalto-article-04 aalto-article-05


Car pour un paradis de perdu, dix de retrouvés, chez Leclaireur Sévigné.