Valentino Sculptural, à la romaine

De Jacqueline Onassis à Keira Knightley, d’Elizabeth Taylor et Chloe Sevigny, Valentino Gavarani a habillé les plus grandes icônes de la mode. Son nom lui-même est devenu un symbole d’élégance et de féminité.

Formé aux Beaux Arts et à la Chambre Syndicale de la Couture à Paris, le jeune Romain a fait ses armes chez Jaques Fath et Balenciaga avant d’intégrer la Maison de son ami Guy Laroche. De retour sur sa terre natale, il crée sa maison éponyme en 1960 avec Giancarlo Giammetti.

Ses robes du soir sont structurées, décolletées. Leur rouge particulier en a fait les incontournables de toute une époque, et d’aujourd'hui.

Il laisse, en 2008, les rênes de la maison à Maria Grazia Chiure et Pierpaolo Piccoli qui cultivent depuis les traits de génie du Maître en les appliquant à la coupe d’un vestiaire contemporain riche de contrastes, jouant avec la peau qui tour à tour se dévoile ou se dérobe. La mode Valentino se fait ici, légère, et là, sévère. 

Chez l’Homme, les matières sont nobles et les imprimés surprenants.