Thom Browne Actor’s Studio

Thom Browne aime le cinéma, auquel il se destinait, dès ses débuts à Los Angeles, s’essayant même devant la caméra. Peu satisfait du résultat, il se cherche une autre voie créative et fait ses premières armes chez Giorgio Armani, d’abord, puis chez Club Monaco, une branche de Polo Ralph Lauren, pour lequel il a dirigé l’équipe du développement. Il lance sa première collection en 2003, et le public découvre son univers cinématique, fantasmagorique, puissant, mystérieux, entre Noces Funèbres et les grands classiques en noir et blanc des années 30.

Browne aime les costumes avec la passion des grands tailleurs, c’est-à-dire bien coupés avant tout. Il sait aussi écouter ses inspirations, laisse parler ses voyages, dont ses expéditions au Japon, entre autres. Sa signature, reconnaissable parmi toutes, est sans nul doute la coupe de ses pantalons qui marque un arrêt très au-dessus de la cheville.

Aujourd’hui, à ses rares heures perdues, il collabore avec quelques marques, dont Moncler Gamme Bleue, ou imagine des installations contemporaines à travers le monde. Avec le Cooper Hewitt Smithsonian Design Museum par exemple, pour qui il décline l’installation faite à Paris en 2015, en y ajoutant une sélection de 50 miroirs choisis parmi la collection du musée.