Maison Margiela L’art de la transformation

Maison Margiela est une Maison de Couture française fondée à Paris en 1988 par le créateur belge Martin Margiela, et Jenny Meirens. L’univers de la maison s’appuie sur l’épure, la déconstruction et la transformation des règles pré-établies. 

Né en 1959, Martin Margiela est diplômé de l’Académie Royale d’Anvers. Souvent affilié aux Six d’Anvers - parmi lesquels Ann Demeulemeester, Walter Van Beirendonck, Dries Van Noten… - Margiela ne fait pourtant pas partie de la même promotion. Il poursuit sa formation aux côtés de Jean-Paul Gaultier notamment, pour lequel il travaille comme assistant pendant trois ans. 

Anciennement appelée Maison Martin Margiela, la première collection voit le jour lors de la saison printemps-été 1989, avec une mode à contre-courant de l’extravagance qui caractérisait l’époque d’alors. Suivant le sillon minimaliste et avant-garde tracé une décennie plus tôt par Yohji Yamamoto et Rei Kawakubo avec Comme des Garçons, Margiela gagne en popularité malgré l’aura de mystère qui entoure et la maison et le créateur.

L’esthétique conceptuelle et énigmatique, le blanc, l’ambigüité sur les genres, le jeu sur les proportions, tout a contribué à faire de la Maison Margiela une place forte de la mode contemporaine.

Martin Margiela laisse sa place de directeur artistique en 2009. La maison reçoit l’appellation Haute-Couture en 2012. Deux ans plus tard, John Galliano est nommé directeur artistique, toujours en poste aujourd’hui. 

Galliano s’amuse aves les codes du détournement et de l’exagérations si chers à Martin Margiela. La collection Automne/Hiver ne déroge pas à la règle. 

Ainsi, les ceintures deviennent gigantesques, et les tabliers des robes de soirées sur des silhouettes assemblées de pièces de maille, de soie et de cuir. Dans un shaker, déposez un pilote vintage, un professeur d’oxford et une socialite à Aspen, secouez bien et versez sur un catwalk blanc immaculé. Vous avez la collection féminine de cet hiver. 

Quant à l’homme, on le verra sous des manches longues - très longues, dans des costumes déchirées et des mailles détendues, portant des hauts et de leggings technique de sport, et des classique revisités. Le non conformisme fait chic.