Horisaki Au rythme de la nature

Fabriqués dans une ferme à quelques 200 kilomètres de Stockholm, les chapeaux Horisaki sont pensés comme des oeuvres d’art, fruits d’un travail traditionnel, gages de pureté et de luxe. Avant de réaliser ces couvre-chefs, Makoto Horisaki créait des bijoux dans la capitale scandinave, où il a rencontré sa partenaire, Karin, chapelière pour la Cour Royale de Suède.

Chaque chapeau demande des semaines de travail. Réalisées à la main dans la ferme du couple, les pièces étonnent par la justesse de leurs coupes, franches, aigües, déstructurées et toujours maîtrisées, reflétant un grand sens de l’esthétique. Les peaux choisies, de castors et de lapins, sont traitées « à l’ancienne », brulées puis moulées à l’eau, leur donnant un aspect brut, ainsi que solidité et souplesse. Le travail de la patine leur confère un aspect vintage pour un style d’une grande puissance.