SHIGOTO PROJECT — Episode 2/2

Propre à la silhouette familière du vêtement de travail japonais, la veste Shigoto a toujours été largement appréciée pour sa simplicité et son pragmatisme. Pour SHIGOTO PROJECT, chacune des 16 vestes imaginées et créées exprime les éléments indispensables au travail du 21ème siècle — utilité, élégance, profondeur, confort, flexibilité, adaptabilité, et mobilité. Pour autant, chaque création est unique, distincte, née intrinsèquement de la voix de son concepteur. Un savoir-faire proche de la haute-couture rencontrant une veste initialement destinée aux masses.

Et pourtant, SHIGOTO PROJECT représente plus que les pièces elles-mêmes. C’est un mouvement, comme le nom le prouve, qui touche au travail, au savoir-faire, révélant quelques uns des secrets de ces acteurs de l’industrie que la plupart des acheteurs — clients, porteurs, et collectionneurs — ne voient jamais. Il s’agit là de l’expression des designers textiles et des tisserands, des fabricants d’ornements et de petits éléments. La Mode, qui vit d’un processus long, et ramifié, ne saurait exister sans ces artisans.

Sans eux, pas de mode. Avec eux, le résultat du travail devient une forme d’art en soi, tout autant que le produit final.

Shi… GO! to…

Video réalisée par Bauer & Gaubert-Verrier / STUDIO JUNGLE.
Direction créative : La Frenchy (Mary-Noelle Dana, Michael Hadida, Dara Lynn Schlissel) & STUDIO JUNGLE for LECLAIREUR
Coiffure & Maquillage : Julia Wretzky
Mannequin : Romain (@Rockmen)
Musique : Time Travel – Superpoze (Warner Chappell)

PAP Janvier 201518903

Anrealage

Les vêtements reflètent la lumière qu’ils reçoivent.
Les tissus originaux utilisés par ANREALAGE réagissent quand ils sont frappés par la lumière, offrant à l’oeil l’apparition unique de couleurs et de motifs. La technique a été développée en collaboration avec des spécialistes en peinture récursive réfléchissante, utilisée pour des feutres ou de la peinture destinée aux sites de construction. La Shigoto créée ici répond aux flashs des appareils photo, et réfléchit la réalité tout en invitant au rêve.

MOOHONG_SHIGOTOPROJECT003

Moohong

Agrémentée d’une capuche, la Shigoto de MOOHONG est un mélange de lin, de soie et de coton. Le créateur le plus récemment intronisé au sein du collectif LECLAIREUR infuse la Shigoto de son esthétique androgyne et sans contrainte, son monochrome intense mêlant les sensibilités orientales et occidentales. Ses drapés asymétriques donnent au pragmatisme de la veste un volume aussi sculptural qu’inattendu.

SUZUSAN_AFTER_SHIGOTOPROJECT010

Suzusan

Suzusan crée là un tissu à partir d’une ancienne technique de finition japonaise appelée Shibori, signifiant littéralement tordre, essorer… Cet héritage a été utilisé pour les Kimonos depuis des siècles. Cet artisanat sensible se transmet de mère en fille, de père en fils depuis plus de 400 ans. La fusion entre teinture manuelle et tissus fin, utilisée pour la Shigoto, est une nouvelle approche de la tradition.

TORAY SHAWL_SHIGOTOPROJECT009

Toray

Maitre de l’innovation dans le textile polyester, le Japonais Toray a créé une pièce expressive tissée grâce à leur technique Senbism brevetée — l’utilisation de fibres synthétiques cultivées dans la technique traditionnelle japonaise de tissage, tricot et teinture.

ZIGGY CHEN_SHIGOTOPROJECT021

Ziggy Chen

C’est l’interprétation de l’objet vu d’un angle opposé qui a amené Ziggy Chen à une brillante collision invitant à la réflexion entre fonction et esthétique.
Dispersés sur la veste de travail minimaliste, les éléments “inutiles” apportent une certaine chaleur qui, contrastant avec l’attitude perfectionniste du vêtement original, suggère la beauté de l’imperfection.

La musique:

Superpoze (c) Nathanne LE CORRE_9143-small

Après avoir émergé de la scène électro caennaise en un temps record, Superpoze, Gabriel Legeleux quand il fait jour, a enchaîné les étapes de sa courte carrière comme on mange les kilomètres.

Une tournée live qui l’amènera dans les plus gros festivals (des Transmusicales au Montreux Jazz Festival), des DJ-sets qui l’amènent partout en Europe, deux EPs sortis sur son propre label Combien Mille Records, un EP et une tournée avec son groupe Kuage, une collaboration avec son ami Stwo, et un maxi chez Kitsuné.

Le résultat se retrouve dans un album concis, homogène et infiniment ouvert. Opening est une petite révolution dans le “son Superpoze” : moins affilié à l’historique du beatmaking dont il a été friand pendant de longues années, ce disque marche sur des terres inexplorées : celles d’une électro extrêmement touchante, personnelle et qui ose les mélodies comme jamais auparavant.