JUNYA WATANABE – Les neuf cercles de l’amour

Les années passées chez Comme Des Garçons en sont témoins : le designer japonais Junya Watanabe aime jouer du cerceau, et a fait du cerclage dans ses vêtements une signature… en 3D. En imaginant encore et toujours de nouvelles manières d’intégrer cet élément – plusieurs fois centenaires, et présent à travers l’histoire du vêtement – dans ses structures, le créateur réinvente aussi des manières de dessiner et de couper une robe, une jupe ou une cape.

EDITO47681RR

EDITO47579 copieR

Le Printemps Été 2016 de Junya Watanabe ne déroge pas à la tradition, avec une collection de pieces cerclées d’une riche palette de tricots légers comme des plumes, transformant leur géométrie dans l’espace pour créer ce que d’aucuns, ainsi que certains mathématiciens inspirés, nomment des hyperboles paraboliques. Connectées les unes aux autres, ces formes gravitent autour du corps comme une armure stellaire et aérienne – les robes tombent aux genoux, les ponchos restent courts – rappelant presque des colliers tribaux kenyans qui prendraient vie autour du cou et des épaules.

EDITO47712 copieRR

EDITO47787 copieRR

EDITO47760 copier

Ces pièces, incontournables et remarquables, incarnent un engagement fort de la part du créateur, au-delà d’une simple déclaration de mode. Les neutres élégants contrebalancent avec virtuosité des couleurs, chatoyantes. Le regard se pose, captivé par le cerclage, sur ces nouveaux compagnons curieusement légers, parfaitement féminins. Les pièces sont flexibles, faciles et généreuses. Comme un appel d’une autre planète, d’une autre dimension, mais aussi d’un autre continent, le travail de Juyna Watanabe est aussi un appel au mouvement, à l’expansion. L’inspiration qui se cache derrière ces oeuvres textiles importent peu. La vie, la mode, ici et maintenant, restent un jeu.

Les dernières créations de Junya Watanabe sont disponibles chez LECLAIREUR Sévigné.