HAPTER x LECLAIREUR : D’ombre et de lumière

La dernière collaboration entre LECLAIREUR et la maison italienne HAPTER nous offre à voir le monde et son histoire à travers un prisme post-moderne aux allures de road movie au bout du monde. Nous avons eu l’opportunité de rencontrer HAPTER, une jeune marque dont l’inspiration naturaliste se cache derrière ses verres teintés :

DSC_7637 copy

Hapter est encore une jeune marque, comment s’est-elle développée au cours de ces dernières années ?

Dès le début, nous avons pris le parti de provoquer continuellement la rencontre entre éléments opposés, de les assembler de manière à ce que cultures et matériaux industriels différents soient amenés à coexister.

Pour y parvenir, il fallait déconstruire l’eyewear traditionnel pour mieux le reconstruire, avec une structure en acier doux, malléable et une matière expressive. Cette approche, très spécifique et innovante, nous l’avons affinée et soutenue sans relâche au cours de ces dernières années, et à travers un développement produit radical, un processus de fabrication inédit en constante évolution, et l’installation de nos ateliers à deux pas de chez nous, à Belluno, un petit village niché dans les montagnes dolomites italiennes.

Qu’est-ce qui vous différencie des autres opticiens créateurs ?

HAPTER est une quasi-révolution, inspirée par la notion d’union.
Nos lunettes de soleil s’appuient sur un squelette en acier inoxydable de qualité industrielle, que nous assemblons à un coton d’inspiration militaire, développé et fabriqué par Lanificio F.lli Cerruti (Cerruti Woolen Mills) notre partenaire de production dans cette aventure.
Hapteria, notre atelier, est la quintessence d’un laboratoire d’art contemporain. Le travail manuel et technologique vont de pair avec l’alchimie, les formules mathématiques et des méthodes méticuleuses.

M100 (1)

M100 (10)

Parlez-nous de votre relation à LECLAIREUR et, plus particulièrement, de votre collaboration.

Le coeur de notre relation remonte à notre première collection, en 2013, grâce à laquelle LECLAIREUR a repéré le potentiel de notre projet. A l’époque, nous ne faisions qu’amorcer une courbe d’apprentissage vertigineuse, avec une collection simple et assez brute.
Avec les dernières innovations et développements introduits dans la collection dernièrement, nous avions très envie d’impliquer l’oeil de LECLAIREUR dans un projet particulier. C’est ce que nous avons fait, en renforçant notre technique originale de vieillissement, appliquée sur le produit fini grâce à des coups de pinceau précis, provoquant ainsi une réaction de la part du métal précieux qui recouvre la monture.
Cette même technique nous permet de traiter les matériaux nobles qui ornent nos lunettes (un coton compact comme une toile militaire et de la laine mérinos – tous deux tissés par Lanicio F.lli Cerruti) comme ces trench-coats érodés par le temps qui nous inspirent tant chez HAPTER.
Fidèle à sa perception unique, LECLAIREUR a compris l’importance de garder vivant le lien que HAPTER entretient avec ses origines. Nos créations naissent de ces montagnes, aussi robustes que dangereuses, aussi isolées que périlleuses.
Nous avons surtout aimé collaborer avec LECLAIREUR parce que nous avançons dans un même mouvement, et partageons les mêmes goûts, ceux de la quête constante de nouvelles compétences et du questionnement perpétuel de notre équilibre, dans une aventure créative en continuelle progression.

Le film HAPTER | THE ORIGIN est tout aussi riche et poétique qu’aventureux, comment a-t-il vu le jour ?

HAPTER s’inspire d’une vieille paire de lunettes militaires, datant de la Seconde Guerre Mondiale, destinée aux expéditions en glacier et découverte dans les montagnes dolomites locales. Depuis, nous avons à coeur de recréer l’état d’esprit singulier qui s’empare de nous lorsque nous retrouvons nos sommets. Nous nous appliquons à reproduire cette connection sensorielle entre le visuel et le matériel. A un point donné, nous avons ressenti le besoin de partager cette émotion, la noblesse visuelle et altière que nous inspire la montagne, mais aussi la compréhension que nous en avons, son omniprésence dans nos esprits et son influence sur nos actions…
C’est ainsi que l’idée de cette vidéo est née : un héros romantique comme protagoniste, face à la montagne, puise dans les profondeurs de son âme afin d’y trouver la force et la conscience de soi nécessaire à l’ascension qui l’accompagneront pour toujours.
Le coeur de tout, c’est la relation qu’entretient l’homme avec la nature, vécue comme l’immanence absolue au sein du monde perçu. La nature, dans ce qu’elle a de plus beau, fait ressortir des émotions très différentes chez l’homme, qui le terrorisent autant qu’elles le stimulent.
Le protagoniste est guidé par le conflit interne entre son existence et sa quête continuelle de perfection, mais aussi par sa détermination à atteindre les plus hauts sommets pour satisfaire sa soif de découverte et de connaissance du monde qui l’entoure.
Il va sans dire que c’est une métaphore de notre expérience.