A la poursuite du FaceHunter

FaceHunter a choisi très tôt de partir à la rencontre du monde, ou plutôt, des mondes. De cette passion, le photographe a fait la quête de son quotidien, au fil des jours et des milliers d’individus charismatiques qu’il croise sur son chemin depuis 2006 et qu’il immortalise avant de partager ses trésors avec un public attentif sur son blog.

De passage à Paris, il a cédé à l’univers créatif de Violette Stehli, et à son invitation à voyager différemment.

Une nouvelle expédition, donc, version stop motion créatif, ludique, imaginatif, mène FaceHunter tout droit chez LECLAIREUR Boissy D’Anglas, à la rencontre de Rick Owens, de Marsell, de Lanvin, de Fornasetti et de… Sophie Treme.

Yvan Rodic a le talent des voyageurs qui savent saisir l’instant et le caractère unique de l’inconnu(e). Le vêtement, expression de l’étincelle intérieure dont s’habillent les âmes créatives, illustre le moment autant que la situation. Il est devenu, presque sans le vouloir, l’un des pères de la photographie street-style, et délaisse les bords du Lac Léman où il a grandi pour investir la folie vrombissante des fashion weeks où il officie désormais.

Oubliez les facettes trompeuses des fashion victimes en berne. FaceHunter est partout à la fois, enthousiaste en toute occasion, et n’a de cesse de parcourir la planète à la recherche d’êtres humains extraordinaires. Libérés des contraintes et de la fashion police, les garçons, les filles, les filles et les garçons s’abandonnent joyeusement sous son oeil authentique et profondément humain.