Ellery, l’envolée australienne

Kangourous, vegemite et planches de surf : passez votre chemin ! L’Australie s’est trouvé une nouvelle ambassadrice en la personne de Kym Ellery. Avec une vision loin des clichés et autres images de cartes postales, comme le vent sur une plage, la créatrice venue de Perth exporte avec succès, d’une côte à l’autre, sa sensibilité pleine de volants. Tuniques infusées de menswear très 70s, robes minimalistes, blouses à jabots… Ellery projette une interprétation de la féminité tout en noir et blanc, loin du corps. Le secret de ses coupes droites et lisses ? Des tissus innovants, produits en Suisse et en Italie.
Son sens marqué du style, comme l’équilibre subtil  entre masculin et féminin qu’elle distille dans toute sa collection, en font un nouveau visage dans le monde de la mode. Comme nées d’influences inattendues, esthétiquement, les pièces font penser à une saison Lanvin qu’aurait dirigée Alexander Wang, mélangeant des finitions audacieuses avec une attention exceptionnelle portée à la coupe. Rien d’étonnant, donc, à sa notoriété grandissante ! Ellery fut, en 2013, la troisième marque Australienne de l’histoire à être invitée à la Fashion Week parisienne. Celle qui faisait figure, encore récemment, de nouvelle venue, s’est rapidement muée en une actrice de la mode pleine de promesses, portée par des célébrités iconiques comme Cate Blanchett ou d’audacieuses preneuses de risque comme Solange Knowles.

leclaireur-ellery-01 leclaireur-ellery-03