Gucci-Spring-Summer-2017-Campaign08 Leclaireur

Gucci

Gucci, ou l’Italie éternelle

Gucci est une marque italienne, fondée en 1921 par Guccio Gucci.
Alessandro Michele en est l’actuel directeur de création. Depuis sa nomination en janvier 2015, il développe un vestiaire romantique, androgyne et très raffiné, d’une richesse inépuisable où se retrouvent ses références aux arts, à la Renaissance, à la culture chinoise, au sportwear, aux seventies et au punk rock.

L’histoire Gucci démarre à Florence, comme petite entreprise de maroquinerie et magasin de bagages légers. Guccio Gucci s’inspire alors de l’élégance anglaise qu’il a côtoyée à Londres lorsqu’il y travaillait, à laquelle il insuffle la sensibilité esthétique de son pays natal, et le savoir-faire des artisans locaux.
La marque acquiert très vite une renommée auprès d’une clientèle fortunée en villégiature dans la région toscane. Durant les années 30 et 40 qui voient l’Italie ployer sous le joug du fascisme et des pénuries, Gucci cherche des solutions créatives et découvre la technique du brunissage de rotin, qui lui inspire l’anse du sac Bamboo, et dont les courbes évoquent les selles d’équitation.
Cette inspiration hippique trouve sa continuité dans les années 50, avec la création du célèbre motif vert-rouge-vert, et les mocassins décorés des mors dorés, devenus iconiques.
Guccio Gucci meurt en 1953 et laisse l’entreprise aux mains de ses quatre fils, qui vont poursuivre l’oeuvre de leur père. La marque s’internationalise et habille les célébrités des cinémas américain et italien, ainsi que de nombreuses personnalités politiques de premier plan : Jackie Kennedy, Samuel Beckett, Liz Taylor, Grace Kelly font ainsi les beaux jours de la Maison…
Création du logo « double G », manteaux en crocodile, boucles de ceinture en forme de tête de serpent… les nouveaux symboles Gucci voient le jour dans les années 70, avant que la marque ne connaisse une période plus calme. L’arrivée de Tom Ford à la tête de la direction artistique en 1990 donne une seconde jeunesse à Gucci, en y insufflant de l’audace, un zeste de provocation et beaucoup d’hédonisme, conférant à la Maison sa place de leader dans la course au porno chic.
Comme Tom Ford à son arrivée, Alessandro Michele replace la Maison aujourd’hui, et avec une élégance inattendue, au centre de la carte des marques de luxe les plus influentes.

Voyage, voyages vers des contrées lointaines, aux pays des fleurs, du soleil levant, des tatouages américains traditionnels, des robes de la belle époque, des marins d’eau douce et des aristocrates. Pour le Printemps/Eté 2017, Alessandro Michele imagine deux défilés hétéroclites et festifs. Comme dans un cabinet de curiosités vestimentaires, il rassemble des éléments de toutes les époques qu’il mélange avec une efficacité déconcertante, dépassant les codes du bon et du mauvais goût et définissant ses propres tendances, jusqu’à atteindre un style unique.