riccardo-tisci

Givenchy

His Fair Lady

Hubert de Givenchy crée sa maison en 1952 à l’âge de 24 ans, après avoir appris les finesses du métier chez les plus grands noms de la mode de l’époque, Jacques Fath, Lucien Lelong et Elsa Schiaparelli, auxquels il a été recommandé par Christian Dior, entre autres.
Givenchy aime les femmes aux silhouettes dessinées, soulignées, les coupes propres et nettes, les créations de Balenciaga, ainsi que le charme et le glamour à la française, dont Audrey Hepburn sera une des plus belles représentantes.
Dès ses premières collections, la presse le qualifie « d’enfant terrible de la mode ».
En 1955, il dessine la robe d’Audrey Hepburn pour « Sabrina », sous la supervision d’Edith Head qui remporte l’Oscar du meilleur costume. Au début des années 60, c’est encore lui qui conçoit la petite robe noire d’Audrey Hepburn, pour Diamants sur canapé cette fois. La robe devient une pièce iconique de mode et cinéma.
Il est derrière la garde-robe de Jackie Kennedy lors de la visite d’Etat qui l’amène à rencontrer le Général de Gaulle, ainsi que celle portée lors des funérailles de John F. Kennedy, en 1963.

Au cours des années 90, John Galliano et Alexander McQueen se succèdent à la tête de la direction artistique.

De 2005 à 2017, Riccardo Tisci prend la direction artistique de la maison, poursuivant l’oeuvre de Givenchy dans la rue et sur les tapis rouges. Il annonce son départ de la maison début février. Clare Waight Keller, précédemment directrice artistique de Chloé, le remplace depuis mai.